[Test] Pagan Online se hisse-t-il au panthéon des Hack’n’Slash ?

1

Pagan Online a débarqué fin d’année dernière pour quelques élus qui ont pu participer à une phase de béta fermée du jeu. Développé par le studio Serbe Mad Head Games que l’on connait surtout pour des jeux sur mobiles, Pagan Online est édité par Wargaming qui sort aussi de sa zone de confort. Présenté comme un hack’n’slash à l’action rapide prenant place dans un univers fantastique inspiré de la mythologie slave, Pagan Online a annoncé sa sortie pour le 27 août 2019.

Un accès anticipé mouvementé

En avril 2019, Pagan Online passait en early access afin de permettre aux développeurs de peaufiner leur jeu en prenant en compte les retours des joueurs. Avec un parti pris assez fort où le déplacement des héros se faisait avec les touches ZQSD, Pagan Online a tout de suite divisé la communauté de joueurs. Le jeu s’est longtemps cherché jusqu’à l’annonce des 3 Big Fucking Patch qui ont définitivement tracé les contours de la version finale.

C’est donc une version 1.0 du jeu que nous avons eue entre les mains et que nous avons pu tester. Fort des ses 10 héros aux gameplay bien particuliers, Pagan Online a-t-il su trouver la bonne recette pour réconcilier les adeptes du click to move, du craft et de la recherche du build parfait ? On vous dit tout dans la suite de ce test.

Elden, l’un des deux nouveaux héros

La richesse de la mythologie Slave

Même si Pagan Online place l’action au centre de tout, la partie lore n’est pas non plus totalement oubliée. Largement inspirée de la mythologie Slave, l’histoire de Pagan se déroule sur 8 actes où vous serez amenez à percer le mystère de la disparition des Dieux. Peu, voir jamais exploitée dans les jeux vidéo contrairement aux mythologies grecque ou égyptienne, c’est avec plaisir que l’on découvre toute la richesse des légendes que nous conte Pagan.

Cette richesse passe aussi par l’aspect artistique et cela se ressent dans les choix de la direction artistique de Pagan. Même si l’univers et l’ambiance du jeu se veulent très sombres, les environnements restent très colorés tout comme les héros et leurs skins. Graphiquement le jeu est très plaisant et permet d’avoir un bon compromis entre performances, lisibilité de l’action et plaisir des yeux.

En mai fait comme il te plait

Longtemps cantonné à devoir démarrer l’aventure avec l’un des 3 héros de base et débloquer les autres en suivant un véritable chemin de croix, cette version finale permet de choisir de suite le héros avec lequel on souhaite se lancer parmi les 10 disponibles. Oui 10, car cette version inclut deux nouveaux héros : Hector et Elden (et d’autres arrivent). Par la suite, il vous faudra tout de même débloquer les autres héros au fur et à mesure de votre progression. Cela a toutefois été largement simplifié et rendu plus rapide. En plus de cela vous pourrez le faire dans l’ordre que vous voulez.

Petite nouveauté, avant de jeter votre dévolu sur un héros, vous aurez la possibilité de le tester afin d’avoir un aperçu de son gameplay. C’est d’ailleurs l’une des grandes forces du jeu. Parmi les 10 combattants, il y a peu de chance qu’aucun ne puisse correspondre à votre style de jeu. Entre un guerrier élevé aux hormones de boeuf, une gitane au déhanché sexy mais mortelle, un Rémi sans famille dresseur d’ours ou encore un ingénieur steampunk adepte des fusils et des grosses explosions, vous trouverez normalement votre bonheur.

Votre héros débutera sa quête au panthéon, un hub qui vous permettra de lancer les différentes missions mais aussi de vous adonner à d’autres pratiques telles que le commerce, le craft ou encore l’attribution de vos points de talents. L’ensemble de ces activités se débloquera au fur et à mesure de votre progression au sein de l’acte 1 qui fait office de tutoriel.

Sélectionnez votre héros

Silence, Moteur… Action

Il existe différents types de missions dans Pagan. Les missions de campagne qui vous feront parcourir l’histoire afin d’élucider le mystère de la disparition des Dieux. Les missions d’expédition qui vous donneront la possibilité de récupérer des clés vous permettant d’accéder aux missions d’assassinat. Les assassinats quant à elles, vous fourniront les objets nécessaires pour débloquer de nouveaux héros ou pour acheter des skins.

Les missions d’expédition sont variées. Parcourir la carte et d’éradiquer la vermine s’y trouvant, survivre à des vagues d’ennemis ou bien protéger un autel coûte que coûte.

Pagan ne ment pas sur la marchandise. C’est un véritable « Direct to action ». Dès que vous lancez une partie, vous n’aurez pas à attendre bien longtemps pour trancher, taillader et éventrer les différents ennemis qui oseront croiser votre chemin.

Les cartes sont désignées comme un enchainement de petites arènes que vous ne pourrez quitter qu’une fois la totalité des ennemis vaincus. Les combats s’enchainent donc à un rythme soutenu pour notre plus grand plaisir. Pour ce qui est du ressenti des combats, il est très bon. La notion d’impact est parfaitement rendue tant par les bruitages sonores que par les animations des personnages.

Il est libre Max … ou pas

Toutefois ce choix en terme de level design fait passer à la trappe l’aspect exploration et liberté que l’on peut retrouver dans certains hack’n’slash. Ne vous attendez donc pas à pouvoir vous balader librement dans le monde de Pagan Online, c’est impossible. Tout est designé avec le même modèle : une serie de pièces liées par des couloirs. Même si les environnements et décors changent, cela reste identique sur le fond. Seul l’acte 6 a pu apporter un peu de fraicheur… marine.

Si on prend Pagan Online juste pour ce qu’il est, alors vous ne pourrez pas être déçu. Pagan est un jeu au gameplay nerveux qui ne vous laissera pas le temps de souffler. Chaque mission pourra se jouer dans trois modes de difficultés différentes permettant ainsi à chacun d’y trouver son compte

Le loot c’est la vie

Pour venir à bout des 8 actes de l’histoire de Pagan, vous aurez à vous frayer un chemin jusqu’au niveau 30. Dans votre périple, vous ramasserez des armes et de l’équipement vous permettant d’accroitre la puissance de vos héros. On retrouvera les qualités d’objets classiques du genre : commun, magique, rare, épique et légendaire.

Les objets légendaires disposeront même d’un pouvoir (la palisse) qui changera fortement le gameplay de votre personnage. Vous aurez aussi la possibilité d’augmenter encore plus la puissance de ces derniers via des activités end-game.

Pour ce qui est des stats, le compte y est. On retrouve les stats liées au dégâts et à la survabilité. A haut niveau il faudra jongler judicieusement entre les deux afin d’obtenir un héros capable de venir à bout des défis les plus exigeants du jeu.

Depuis le Big Fucking Patch 2, Pagan Online a même introduit la notion de Sets d’équipements qui en plus de vous donner des stats supplémentaires, vous donneront aussi un aspect visuel différent.

On le sait, le loot est une part essentiel d’un bon hack’n’slash. Après plusieurs itérations, Pagan Online a su trouver la bonne formule. A bas niveau on se contentera de mettre l’objet qui nous fait gagner de la puissance alors qu’à haut level on recherchera l’optimisation. Ce savant équilibre n’est pas toujours évident à trouver et pourtant Pagan a su le faire.

Une pluie de loot

Si j’avais un marteau…tududut…tududut

Bien évidemment dans cette course à l’équipement, il vous sera donné la possibilité de créer vous même vos objets via un système de craft bien mieux pensé que lors de la phase d’early access.

Anciennement basé sur la quantité et la chance, le craft se voudra plus rare mais plus précis. Vous ne crafterez plus à l’aveugle en priant je ne sais quel Saint de vous octroyer les bonnes stats puis le bon roll.

Et puis si vous n’aimez pas le craft et bien ce n’est pas grave, il ne sera pas obligatoire pour obtenir le meilleur équipement du jeu. Pagan Online vous laisse libre de faire ce qu’il vous plait et c’est tant mieux.

L’interface de crafting

J’aurais voulu être un artiste

Outre l’équipement, la puissance de votre personnage passera aussi par l’obtention de points de talents que vous aurez à répartir dans des arbres de compétences. Chaque compétence de Pagan Online, qui se débloque au fur et à mesure de votre progression dans les niveaux, dispose d’un arbre de talents vous permettant de modifier et d’améliorer cette même compétence. Cette amélioration passe par l’attribution de vos points de talents soit dans des noeuds mineurs soit dans des noeud majeurs en fin de branche.

On est bien loin de la blague d’arbre de talents que nous avions en début d’early access (j’espère que c’était une blague parce que sinon ce n’était pas drôle du tout). Ici le joueur devra faire de vrais choix qui modifieront sa manière de jouer. Vous pourrez tout aussi bien ultra spécialiser votre héros avec seulement deux trois compétences ou bien lui donner plus de cordes à son arc. A vous de trouver le build qui fonctionne bien.

En plus de cela le coût de réinitialisation des talents étant assez faible, cela vous permettra de peaufiner votre build en testant encore et encore différentes variantes. Voir même de switcher d’un build à un autre en fonction de la mission.

Le seule reproche que nous faisons au système actuel vient du fait que nous aurions aimé avoir encore plus de talents à disposition afin de multiplier les possibilités de build.

Un arbre de talent simple et efficace mais qui mériterait d’être plus dense

Et tu tapes tapes tapes c’est ta façon d’aimer

En tant qu’expert gamer, les trash mobs n’ont plus de secret pour vous et même si certains pourront vous poser des problèmes voir même vous énerver grandement, l’un des gros intérêts de Pagan réside dans les combats contre les supers méchants qui poursuivent Nathalie la gentille.

Les boss ont une barre de vie à rallonge et il vous faudra une bonne dose de patience et de sang froid pour en venir à bout, surtout dans les modes de difficulté élevés. Dans un premier temps il faudra bien comprendre les mécanismes de ces derniers pour les éliminer car ce ne seront pas que de vulgaires sacs de PV.

Malheureusement même si certains boss sont vraiment excellents, les autres vous laisseront sur votre faim. Cela donne une expérience assez inégale sur l’un des piliers du jeu.

L’histoire sans fin

Comptez tout de même une bonne vingtaine d’heures pour finir la campagne. Bien évidemment cela ne sonne pas la fin du jeu. Outre le fait de pouvoir refaire les missions dans un mode de difficulté supérieur, vous pourrez vous adonner aux missions end-game ou encore jouer avec un autre héros si cela n’est pas déjà fait.

Le niveau master vous demandera d’avoir un héros optimisé tant au niveau stuff qu’au niveau talents. Mais cela nécessitera aussi de votre part une gestion parfaite de votre héros et un connaissance avancée des mécaniques des différents ennemis.

Pagan Online a donc de quoi ravir tous les types de joueurs. Du joueur occasionnel qui veut juste s’amuser une petite heure au joueur extrême souhaitant voir apparaitre son pseudo dans le hall of fame des missions.

Trailer de sortie

Oh your my best friend

Mais que serait un hack’n’slash sans mode coop ? Longtemps Pagan n’a eu d’Online que le nom. Aujourd’hui toutes les missions hormis la campagne peuvent se jouer à deux. Alors oui c’est déjà bien mieux, mais à l’heure ou tous les jeux du genre peuvent se faire à 4, même les plus petite production, il faut bien avouer que c’est assez léger.

Ce qui est vraiment dommage, c’est qu’en plus les mécaniques à deux sont déjà intéressantes et les synergies entre les héros presque évidentes. Bref le mode à 4 serait vraiment un gros plus pour le jeu. Cela demanderait surement de revoir aussi la taille des zones où le manque de place pourrait se faire ressentir.

C’est sublime ma chérie

Plus anecdotique, il faut tout tout de même signaler que l’aspect visuel de votre héros ne dépend pas de votre stuff mais de skin que vous pourrez acheter dans la boutique du jeu. Ah!!! voila le cash-shop, je savais qu’on allait y arriver. Mais non, rassurez vous. Que cela soit pour les skins ou pour les emotes, tout sera uniquement achetable avec de l’or ou des fragments que vous trouverez en jeu. Il ne vous faudra donc que du temps afin de débloquer la tenue de vos rêves (le premier qui me dit que le temps c’est de l’argent donc c’est bien un cash-shop, je le tape).

Bref frimer avec son joli skin et son set d’émote c’est bien mais c’est quand même mieux de le faire devant ses potes. Donc vite vite la coop à 4.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments